Posts Tagged ‘La Foux d’Allos’

Trail du Val d’Allos – Edition 2015

Mardi, juillet 28th, 2015

On avait donc décidé de passer un week-end en famille à la Foux Allos. Par coïncidence, il y avait justement le Trail du Val d’Allos ce même dimanche matin, qui a lieu un an sur deux en alternance avec le Grand Trail de la Traversée des Mélèzes du Mercantour (GTMM). Et autre coïncidence cocasse, j’étais justement inscrit sur le grand parcours: 37.2km/2200mD+

Départ à 8h, de la base de loisirs du Val d’Allos. Avant de démarrer, je me sens plutôt en forme. Comme presque toujours sur les trails, je néglige mon échauffement en me disant que de toute manière, puisqu’on prend environ 1000m de dénivelé dès le début, on partira forcément tranquille. Mais je réalise dès les premiers hectomètres après le coup de pistolet que je suis très loin d’être dans un grand jour. Je peine : pas de jambes, pas de souffle, l’impression d’avoir la tension basse. Au 2-3ème kilomètre, j’en suis déjà à ruminer que ça va être bien long… A un moment de la montée, sympathique détail, la rubalise est attachée à une carcasse d’ovin en décomposition qu’on doit contourner. Guillaume Le Normand, le parrain de la course, a raconté après l’arrivée qu’il avait essayé en vain de raisonner le berger qui l’avait placée là pour, dixit,  “faire prendre conscience du problème aux gens”. Il y a effectivement matière à réfléchir, je crois. Mais revenons à nos moutons. Tant pis, me dis-je donc, au pire je ferai la course en mode rando : les paysages sont magnifiques et le soleil brille. Et insensiblement, je sens que ça commence à aller mieux même si les sensations sont toujours très moyennes. Le ravitaillement du Col d’Allos arrive finalement assez vite. Arrêt express pour recharger les bidons et on repart avec quelques autres. G. Le Normand ne participe pas à la course, mais reste sur le parcours parmi les coureurs. On le voit monter droit dans la pente, redescendre par le même chemin, prendre quelques photos, repartir à bloc… Petits mots d’encouragement, c’est vraiment très sympa (et assez impressionnant).

11816287_1471674029819749_4800261180527034464_o

Après la premier ravitaillement nous attendent quelques montagnes russes sur la Crête avant la grande descente vers la Foux. Dans cette descente, malheureusement, mes lacunes techniques me rattrapent et je perds 5-10 places. Et pour que la fête soit complète, j’en profite pour me faire doubler par la première féminine… Je suis surpris de voir des gars qui coupent tous les lacets (l’année dernière, au GTMM, 11 coureurs ont été disqualifié pour cette raison). Mais de toute manière, vu mon aisance sur ce terrain, ça ne changerait pas grand-chose pour moi. Le deuxième ravitaillement se trouve en bas de cette grande descente, à La Foux d’Allos. J’avais pensé partir avec un seul bidon, mais finalement j’ai pris le double bidon et heureusement, je suis presque à sec.

On repart pour une montée plutôt douce (7km/500mD+, d’après un bénévole). Je reprends une bonne partie des places perdues dans la descente. Mais dans les sentiers plein de pierres/roches qui suivent, qui ne sont déjà pas ma tasse de thé en temps normal, les deux traditionnelles tendinites d’Achille estivales que je traite d’habitude par le mépris, me font abondement grimacer. Je cours alors avec un gars qui a des bâtons. Deux féminines nous rattrapent. Coquin de sort, l’une nous double… L’autre aura pitié de notre fierté masculine en attendant le troisième ravitaillement (Maison Valdemars) pour ça… Petite erreur de parcours avec quelques-uns à Rougnousse, avant d’entamer la descente finale. Mon compère aux bâtons est parti devant. Je rattrape un gars qui commence à cramper. On échange quelques mots et il embraie derrière moi pour déboucher sur une piste caillouteuse, alternant avec des descentes plus sèches en lacet. Mon camarade n’arrive pas à suivre. Je retrouve un semblant d’allure, et je passe la ligne en 4h25’46, classé 27ème sur 240 partants. Delphine et les enfants m’attendent à l’arrivée, c’est chouette. Je suis assez content, finalement : malgré une forme assez médiocre (mauvaise récupération du Trail des Ecrins ?), j’ai réussi à profiter de la course et de cet environnement.

18306_10207193781905082_6127069168982021318_n

Temps de passage (entre parenthèse, le kilométrage théorique et le kilométrage à mon GPS):

  • Col d’Allos (km 12.1, km 10.5): 1:19’27’’ (17’’ d’arrêt)
  • La Foux d’Allos (km 22.5, km 19.8): 2:22’49’’ (36’’ d’arrêt)
  • Maison Valdemars (km 28.5, km 28.4): 3:36’01’’ (54’’ d’arrêt)
  • Val d’Allos (km 37.2, km 37.5) : 4:25’46’’.

800x600_trail-profil-2271