Préparation semi de Cannes

Après la course de Trets, style mi figue-mi raisin, j’étais bien décidé à retourner sur la route pour retrouver de l’allure. Même si je prépare une saison essentiellement de trail, cette année, comme je suis souvent un poil limite techniquement, j’essaie de compenser en travaillant ma vitesse de base. Avant le Trail de la Sainte Victoire, ça m’aurait bien dit de reprendre un peu d’allure, avec l’objectif de refaire au moins une course sur route…

Bon alors, déjà, ça ne veut pas trop revenir. J’arrive péniblement à retourner sous mon allure semi-objectif sur les séances de seuil, mais presque toujours dans la douleur. Les séances de VMA sont à l’image: pas bien rapides et pénibles. A cela s’ajoute ma douleur au genou qui s’est un peu estompée, mais ne disparaît pas (une tendinite rotulienne, je pense). Et enfin (et surtout), tous les virus et autres bactéries que mon fils récupère à la crèche (sans forcément développer les maladies correspondantes) semblent se trouver bien dans mon organisme… J’ai donc déjà eu deux gastros (dont une le week-end dernier), et j’ai une espèce de sensation de fatigue qui ne me quitte pas. Les années précédentes, ce genre de coup de mou m’est déjà arrivé plusieurs fois, et j’ai traité ça par le mépris… J’espère que le schéma va se reproduire. Bref, pas la meilleure période.

Je suis donc un peu incertain pour Cannes dans 1 semaine 1/2… Vu ma forme actuelle et mes chronos, je ne pense pas être en mesure de passer sous les 1h20′ cette fois, et honnêtement, je n’ai pas trop envie de faire la route jusque Cannes pour un chrono en bois. Bref, on verra bien…

 

Tags: , , , ,

Comments are closed.