Archive for octobre, 2014

Marseille-Cassis – 36ème édition

Lundi, octobre 27th, 2014

marseille_cassis_maxppp

« – Ah ouais, t’habites en Provence ? T’as forcément déjà couru Marseille-Cassis, alors…

- Bof, moi tu sais, ces énormes raouts marketo-sportifs…

- Hein, quoi? Mais tu déconnes?! C’est *obligatoire* de courir Marseille-Cassis. Marseille-Cassis, c’est génial, mythique. Quand on a couru Marseille-Cassis, on peut mourir en paix. C’est l’aboutissement de toute une carrière de coureur… »

Bon, j’en rajoute peut-être un peu mais voilà, je n’entendrai plus ça : j’ai enfin réparé ce scandaleux impair et couru Marseille-Cassis hier. Juste de retour de déplacement pour le boulot, enrhumé, probablement un peu en lacune de séances de seuil sur terrain vallonné. Bêtement, je me suis mis en tête qu’il fallait que je parte à mon allure semi (~3’45-3’50/km), et le démarrage est trop rapide pour la forme du jour et le profil de la course. Résultat (?), je souffrirai tout le long de la côte de la Gineste avec l’impression de globalement perdre des places. Je manque de souffle et j’ai l’impression que mon coeur va exploser, malgré la vue superbe sur le cordon des coureurs en dessous de nous. S. Diagana, interviewé juste avant le départ, a déclaré partir pour un chrono entre 1h25′ et 1h30′ (son record est autour de 1h18′ sur cette course). Or, à environ 2km du col, il me double, l’air à l’aise. Petit coup au moral: serais-je en plus de 1h25’? Après avoir basculé dans la descente vers Cassis, j’arrive à relancer assez rapidement et je regagnerai beaucoup de places jusque l’arrivée. Je calcule même que passer sous les 1h21 est encore jouable, à condition de me maintenir entre 3’20-3’35/km. Mais les faux-plats et le raidard de la fin douchent l’espoir de compenser entièrement ma mauvaise montée. J’espère toutefois encore rejoindre S. Diagana mais je l’entends parler au micro quand je passe la ligne, classé 184ème/14422 arrivants en 1h21’25 (officiel) pour ces 20km (20.2km à mon GPS). Il a passé la ligne 40 secondes avant moi. Aujourd’hui, j’avais des jambes, mais pas les poumons pour les faire tourner.

J’ai bien aimé : le parcours magnifique, l’ambiance, les bénévoles, côtoyer quelques têtes médiatiquement connues depuis mon sas privilégié (C. Daunay, M. Baala, S. Diagana, C. Estrosi…).

Je n’ai pas aimé : parmi les célébrités, celles qui profitent de tout ce qui se présente pour se faire mousser (je n’ai pas envie de donner de détails, ce n’est pas un blog politique), le prix d’inscription, finir 40 secondes derrière S. Diagana… C’est vrai quoi, on n’est pas sur 400m/piste ici, il pourrait au moins nous respecter, nous autres diesels du dimanche! ;-) ).

Bon, en tout cas, ça s’est fait…